Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : NOTRE BLOG
  • NOTRE BLOG
  • : de tout,de tout,de tout,de tout.......
  • Contact

Texte libre

   Vos commentaires sont les biens venus...surtout les bons !!! N'hesitez pas à recommander ce blog pour qu'il continue à vivre !!

 


 
Référencé par Blogtrafic

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Top classements des meilleurs blogs weblogs

 

 


 

 

Annuaire Blog

visiter l'annuaire blog gratuit

 

basket

Liens sympas

http://www.programme-tv.net/ http://france.meteofrance.com/france/accueil?xtor=AL-1

 

 

 

 

 

 

Archives

23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 10:25

Ce soir 21h00....Togo - France....alors un petit article pour vos pronostics !!!

Perso je vois bien un petit 2 - 0.....pour la France bien sur !!!! y'a pas Zidane donc on a des chances !!! et vous qu'en pensez vous ????

Mondial: la France à double ou quitte face au Togo

Les attaquants français David Trezeguet et Thierry Henry, à l'entraînement le 22 juin 2006 à Cologne
© AFP


La France, dernière tête de série du Mondial de football à n'avoir pas encore gagné un match et à ne pas s'être qualifiée, doit battre ce vendredi à Cologne à 21h00 le Togo par deux buts d'écart, pour être certaine de participer aux 8e de finale.L'événement

En cas de match nul ou de défaite, les Français seront éliminés. En cas de victoire par un seul but d'écart, leur sort dépendra du résultat de l'autre match, entre Suisse et Corée du Sud, disputé également à 21h00 à Hanovre.

Le vainqueur du match Suisse-Corée du Sud, s'il y en a un, terminera obligatoirement à la première place du groupe.

Le duo Henry-Trezeguet va emmener l'attaque de l'équipe de France, lors de la 3e journée du groupe G du Mondial-2006 de football, selon la composition d'équipe communiquée jeudi par le sélectionneur Raymond Domenech.

L'équipe de départ sera la suivante: Barthez - Sagnol, Thuram, Gallas, Silvestre - Ribéry, Vieira (cap.), Makelele, Malouda - Trezeguet, Henry.

L'équipe de France doit battre le Togo par deux buts d'écart vendredi pour s'épargner l'infamie d'une nouvelle élimination au premier tour d'une Coupe du monde et faire en sorte que le traumatisme de 2002 ne reste qu'un lointain souvenir.

"C'est un signe du destin, a d'ailleurs jugé le sélectionneur Raymond Domenech. La situation est la même qu'en 2002. Il y a peu de gens qui, dans leur vie, ont deux fois la même chance, dans la même compétition, dans les mêmes conditions, pour prouver que la première fois était un accident."

Le sélectionneur français Raymond Domenech, le 22 juin 2006 à Cologne lors d'un entraînement à la veille du match contre le Togo
© AFP


La mission des Bleus n'a rien d'impossible. Avec deux points au compteur et deux de retard sur la Suisse et la Corée du Sud, opposées à la même heure, ils sont même en bonne position pour terminer 2e du Groupe G, se qualifier en 8e de finale et affronter normalement l'Espagne, mardi à Hanovre.

Une seule condition est nécessaire pour ne dépendre de personne (Suisse ou Corée) ni de rien (tirage au sort en cas d'égalité parfaite): vaincre le Togo par deux buts d'écart. Une défaite ou un nul réexpédierait les Bleus en France, dans l'incompréhension générale, tandis qu'un succès d'un but les obligerait à dépendre des autres ou du hasard.

Face à une équipe du Togo déjà éliminée et composée de joueurs évoluant dans des divisions européennes inférieures, la qualification est à la portée de la France. Mais quitte à se qualifier, les Bleus feraient bien, en plus de marquer des buts, de marquer les esprits.

Pour faire le deuil du 11 juin 2002 et laisser loin derrière l'élimination face au Danemark (0-2), un sombre épisode que onze d'entre eux ont vécu, mais aussi et surtout pour balayer le vent de scepticisme qui les entoure et se donner les chances d'un nouveau départ. Ou plutôt d'un vrai départ.

Mikaël Silvestre ne voit pas l'histoire bégayer. "J'ai pas ce sentiment, parce qu'on est mieux, tout simplement, dans nos têtes et dans nos jambes", soutient celui qui va suppléer Eric Abidal, suspendu, comme arrière gauche.

Le meneur de jeu français Zinédine Zidane, ici le 22 juin 206 à Cologne, sera suspendu contre le Togo
© AFP


Patrick Vieira, lui, espère que les Bleus vont enfin arrêter de jouer avec le "frein à main". "Ce match peut être un déclic pour le groupe, il peut nous apporter beaucoup plus que la qualification", suggère celui qui portera le brassard de capitaine le jour de ses 30 ans et de sa 90e sélection, en l'absence de Zinédine Zidane, suspendu.

Comme un symbole, l'homme sur lequel reposaient tous les espoirs à la veille de France-Danemark en 2002 et qui n'avait pu faire de miracles en raison d'un retour trop prématuré de blessure ne sera pas sur le terrain.

En cas de fausse note, le chef d'orchestre Zidane ne sera d'ailleurs plus jamais sur le terrain.

Et l'on resterait alors sur le souvenir d'une sortie indigne et humiliante à la 91e minute de France-Corée du Sud, de cette ignorance glaciale entre lui et le sélectionneur Raymond Domenech, image furtive mais symbolique du malaise interne.

L'attaquant togolais Emmanuel Adebayor, lors d'un entraînement le 22 juin 2006 à Cologne
© AFP


Si la France venait à rentrer à la maison samedi, peut-être plus encore que de l'élimination, c'est probablement d'avoir gâché les adieux au football de +Zizou+ dont Domenech pourrait être tenu responsable, au moins par le grand public. Ce n'est d'ailleurs un secret pour personne que le sélectionneur joue sa tête vendredi.

Pour se donner du sursis, il compte fermement sur Ribéry et une attaque Henry-Trezeguet, le +duo impossible+, si alléchant mais souvent décevant.

Il s'est écoulé huit ans depuis que ces deux-là, gamins de 20 ans mus par une foi aveugle et une confiance inébranlable, réussissaient leur tir au but face à l'Italie en quart de finale du Mondial-98, sang froid et sans peur.

Contre le Togo, c'est avec ce morceau de l'histoire de France qu'il faut renouer. Pas avec les démons de 2002.

L'équipe de départ: France: Barthez - Sagnol, Thuram, Gallas, Silvestre - Ribéry, Vieira (cap.), Makelele, Malouda - Trezeguet, Henry.

Dans l'après-midi, à partir de 16H00, c'est le groupe H qui connaîtra son dénouement. L'Espagne, déjà qualifiée, affronte l'Arabie saoudite à Kaiserslautern. Les Saoudiens ont, mathématiquement, une toute petite chance de se qualifier. Ils doivent battre l'Espagne en marquant le plus de buts possible, et espérer un résultat favorable dans l'autre match, Ukraine-Tunisie, à la même heure à Berlin.

Mais les meilleures chances de qualification sont pour les Tunisiens et les Ukrainiens, qui s'affrontent à Berlin. Les Ukrainiens, en cas de victoire, seront qualifiés à coup sûr. Les Tunisiens, s'ils l'emportent, ont également une forte chance d'atteindre le prochain tour, sauf si l'Arabie bat largement l'Espagne, ce qui semble peu probable.

Groupe G:

23/06 (19h00): Togo - France à Cologne
23/06 (19h00): Suisse - Corée du Sud à Hanovre
Déjà joués:
Corée du Sud - Togo 2 - 1
France - Suisse 0 - 0
France - Corée du Sud 1 - 1
Togo - Suisse 0 - 2
Classement: Pts J G N P Bp Bc Dif
1. Suisse 4 2 1 1 0 2 0 +2
2. Corée du Sud 4 2 1 1 0 3 2 +1
3. France 2 2 0 2 0 1 1 0
4. Togo 0 2 0 0 2 1 4 -3

Groupe H:

23/06 (14h00): Arabie Saoudite - Espagne à Kaiserslautern
23/06 (14h00): Ukraine - Tunisie à Berlin
Déjà joués:
Espagne - Ukraine 4 - 0
Tunisie - Arabie Saoudite 2 - 2
Arabie Saoudite - Ukraine 0 - 4
Espagne - Tunisie 3 - 1
Classement: Pts J G N P Bp Bc Dif
1. Espagne 6 2 2 0 0 7 1 +6
2. Ukraine 3 2 1 0 1 4 4 0
3. Tunisie 1 2 0 1 1 3 5 -2
4. Arabie Saoudite 1 2 0 1 1 2 6 -4

Partager cet article

Repost 0
Published by lolo sandou - dans articles
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Pages