Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : NOTRE BLOG
  • NOTRE BLOG
  • : de tout,de tout,de tout,de tout.......
  • Contact

Texte libre

   Vos commentaires sont les biens venus...surtout les bons !!! N'hesitez pas à recommander ce blog pour qu'il continue à vivre !!

 


 
Référencé par Blogtrafic

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Top classements des meilleurs blogs weblogs

 

 


 

 

Annuaire Blog

visiter l'annuaire blog gratuit

 

basket

Liens sympas

http://www.programme-tv.net/ http://france.meteofrance.com/france/accueil?xtor=AL-1

 

 

 

 

 

 

Archives

28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 19:09

 

Maroc : Le jeune condamné pour sa conversion au christianisme passé à tabac en prison

Les membres de la famille du jeune marocain, condamné à 30 mois de prison, pour avoir embrassé le christianisme, vit isolée dans le village d’Ain Aicha. Les habitants les évitent. Un drame qui s’ajoute à l’incarcération de leur fils. Une détention qui se déroule dans de mauvaises conditions. Il a été tabassé par les autres détenus à cause de sa religion. Craignant pour sa vie, la direction de la prison l’a, finalement, mis dans une cellule individuelle.

La mobilisation internationale en faveur du jeune de Taounate converti au christianisme, ne faiblit pas. Une pétition adressée au roi réclamant son  intervention, afin de libérer M.B, ne cesse d'accueillir des adhésions à travers les cinq continents. « Sa Majesté le Roi Mohammed VI, protecteur des droits et libertés des citoyens, groupes sociaux et collectivités nous peuple marocain vous sollicitons pour la mise en place et la garantie de la liberté de culte et de conscience au Maroc », demande avec déférence les initiateurs de la missive dont l’objectif est d’atteindre les 5 000 signatures.

Pour le moment, ils n’ont pas encore passé la barre des 800. Ce matin, les derniers signataires de la pétition demandant la libération du Marocain,  condamné par le tribunal de première instance de Taounate, à trente mois de prison pour s’être converti au christianisme, proviennent du Royaume Uni, de Belgique, de Gibraltar et de France. Un indicateur qui révèle l’étendue de la mobilisation. Les auteurs de la pétition pointent du doigt la responsabilité de Abdelilah Benkirane dans l’échec de la tentative, au printemps 2011, visant à inscrire la liberté de conscience dans la première mouture de la dernière constitution.

Au village de Aïn Aïcha, la famille du converti vit isolée

Les prochains jours, la cour d’appel de Fès, fixera une date pour le début du procès. Sa famille soutenue par « des avocats du siège central de Rabat et du barreau de Fès a déposé un recours », indique Mohamed Oulad Ayad, le président de l’AMDH de la région Fès.

« Il y a plusieurs zones d’ombres dans cette affaire », nous confie-t-il. « Pourquoi les forces auxiliaires de Aïn Aïcha ont-ils ligoté les mains de M.B lors de son interpellation ? C’est une pratique dégradante et humiliante pour le prévenu. Il n’y a pas que çà. Dès le premier jour de son incarcération à la prison, le jeune a été tabassé par les autres détenus à cause de sa religion. Dans ce cas, qui les a informés qu’il s’est converti au christianisme. Grâce à la mobilisation de l’AMDH, la direction du centre pénitencier a mis M.B dans une cellule individuelle par peur d’être victime d’un assassinat », poursuit-il.

Les membres de la famille du jeune marocain subit, également, une autre forme de torture. « Les autres villageois les évitent. Ils vivent isolée et rares sont les personnes qui s’approchent d’eux. Il s’agit là d’une autre forme de violence qui montre que la société marocaine ne reconnaît pas les autres confessions », déplore Oulad Ayad.

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 19:01

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 20:01

Consommation : Le prix de l'essence continue de baisser

Le prix de l'essence


Les prix des carburants à la pompe ont reculé de nouveau la semaine passée en France, tout en restant à des niveaux élevés. Une bonne nouvelle qui intervient alors que le nouveau président de la République, François Hollande, s'est engagé à les bloquer durant trois mois, le temps de remettre à plat la fiscalité pétrolière.

Le prix d'un litre d'essence continue de chuter.
Le prix d'un litre d'essence continue de chuter. AFP/JEAN-FRANCOIS MONIER

La baisse est relative. Mais c'est une diminution quand même. Et donc une bonne nouvelle au regard du prix du plein d'essence actuel. Les tarifs des carburants à la pompe ont reculé de nouveau la semaine dernière en France. Le litre de gazole est descendu à 1,4252 euro contre 1,4264 il y a sept jours, s'éloignant encore un peu plus de son record historique (1,4584 euro) établi à la mi-mars, selon des données mises en ligne par le ministère du Développement durable. Une information qui intervient alors même que le président fraîchement élu, François Hollande, s'est engagé à bloquer les prix à la pompe durant trois mois. Ceci le temps de remettre en ordre la fiscalité pétrolière.

Cliquez ici !

L'essence sans plomb 95 (environ 15% des ventes de carburant) est revenue quant à elle à 1,6109 euro, contre 1,6282 une semaine plus tôt. Elle avait atteint un pic à 1,6664 euro à la mi-avril. Enfin, l'essence sans plomb 98 (environ 5% des ventes) est retombée à 1,6665 euro contre 1,6824 une semaine plus tôt, après avoir culminé à 1,7121 euro début avril. Ces prix sont des moyennes nationales calculées par la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) à partir de données fournies par les stations-services.

Tensions géopolitiques

C'est la troisième semaine consécutive que les prix de tous les carburants reculent simultanément. Cette détente -même si les prix restent à des niveaux très élevés- reflète un apaisement relatif des cours du pétrole brut, sur fond d'atténuation relative des tensions géopolitiques qui les avaient soutenus en début d'année. En effet, les tarifs avaient été entraînés dans une spirale haussière depuis la fin 2011 en raison notamment de tensions politiques autour de l'Iran, ou encore du Soudan et du Nigeria. Mais ces tensions se sont quelque peu atténuées dernièrement, grâce notamment la relance en avril des négociations entre Téhéran et les grandes puissances sur le programme nucléaire iranien.

Ce repli des prix à la pompe intervient alors que François Hollande, élu dimanche président de la République, s'est engagé à les bloquer pendant trois mois durant ses 100 premiers jours à l'Elysée. Ce blocage temporaire serait mis à profit pour réintroduire une taxe flottante (sur le modèle de l'ex-TIPP flottante), qui permettrait de « restituer aux consommateurs » les recettes supplémentaires que touche actuellement l'Etat en cas de flambée du brut.

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 18:13

Des photos et des vidéos prises lundi soir par des passants et diffusées sur internet suscitent la polémique autour de l’enseigne de fast-food Quick. En effet, on peut y voir des souris se promener en toute impunité sur le carrelage d’un restaurant Quick à Paris, dans le XXème arrondissement.

 

Sur les réseaux sociaux, le dégoût est généralisé suite à cette affaire et donne lieu à des détournements de slogan, comme « Quick, nous c’est l’égout ! » en lieu et place du célèbre « Quick, nous c’est le goût ». De nombreux messages ont inondé les comptes du n°2 français du fast-food, tantôt humoristiques (« hmmmm le bon ratz burger ^^ » de @Clouzal) tantôt inquiétants (« J’ai travaillé il y a 2 ans une journée au Quick de Lyon Part Dieu en tant que prestataire externe… les cuisines puaient à mort l’odeur des pieds et des chaussettes !!! Je reconnais que le personnel semblait respecter la règle : lavage des mains obligatoire toutes les heures. Mais une fois le restaurant fermé j’ai vu une souris se balader sous les caisses… le plus étonnant encore c’est que la responsable me dit que c’est normal puisque je suis dans un restaurant !!! » a témoigné French Boogie sur You Tube).

 

Quick n’a pas eu d’autre choix que de répondre dans un communiqué pour essayer d’atténuer l’affaire : « France Quick regrette la présence inopinée de rongeurs dans son restaurant Quick de Belleville. Ce restaurant dispose d’un contrat permanent de dératisation et fait donc l’objet de passages réguliers de professionnels. Un passage supplémentaire a été immédiatement demandé par la direction ».

Selon la direction, un contrôle aurait été effectué dans ce restaurant le 1er mai, mais « aucune souris n’a été trouvée ». L’enseigne de fast-food conclue en affirmant que « ce type de nuisance n’est pas une prérogative des établissements de restauration rapide mais un véritable problème pour l’ensemble des établissements commerçants des grandes villes de France ». Autant dire que l’information n’a pas convaincu les consommateurs sur les réseaux sociaux.

 

Cette nouvelle polémique intervient un an après le décès d’un adolescent suite à une intoxication alimentaire dans un restaurant d’Avignon. L’enseigne avait alors vu son chiffre d’affaires chuter de 6%. Quelles seront cette fois les conséquences de la présence inopportune de ces souris ?

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 20:34

Petite question : combien peut on nourrir, loger et aider des personnes avec cette somme ??? Certains on des prorités.....

 

munch_TheScream.jpg

 

Une version du Cri, du peintre norvégien Edvard Munch, a été adjugée mercredi soir 119,92 millions de dollars (91 millions d'euros) à New York, devenant l'œuvre d'art la plus chère jamais vendue aux enchères. La vente dans la salle comble de la maison Sotheby's n'a duré que douze minutes, les enchères grimpant parfois de plus de 10 millions de dollars en une minute. Dans une ambiance électrique, sept acheteurs se sont âprement disputé cette œuvre-phare, qui avait été estimée à 80 millions de dollars.

Le pastel, réalisé en 1895 et représentant un homme criant, les mains sur les oreilles, sur fond de ciel ensanglanté à Oslo, était la seule des quatre versions du Cri encore détenue par un particulier. La vente s'est terminée sous des applaudissements nourris alors que le commissaire-priseur Tobias Meyer annonçait "un record mondial". Aucun détail n'a été donné sur l'acheteur, au centre de nombreuses discussions après la vente, mais le vendeur, l'homme d'affaires norvégien Petter Olsen, s'est dit "très content" d'être devenu l'homme d'un tel record, lors d'une brève conférence de presse.

QUATRE VERSIONS

Entre 1893 et 1910, Munch, peintre expressionniste (1863-1944) avait réalisé quatre versions de ce tableau devenu au fil des ans le symbole de l'angoisse universelle. Celle vendue mercredi soir lors des ventes d'art impressionniste et moderne chez Sotheby's appartenait depuis soixante-dix ans à la famille Olsen, Petter Olsen la tenant de son père Thomas, voisin, ami puis protecteur de Munch. Elle avait la particularité d'inclure, inscrit en lettres rouges sur son cadre de bois clair, le poème ayant inspiré cette œuvre parmi les plus connues au monde. Les trois autres versions du tableau appartiennent au Musée Munch d'Oslo, qui en détient deux, et à la Galerie nationale d'Oslo.

Seules huit œuvres avaient auparavant dépassé 80 millions de dollars lors d'une vente aux enchères, et aucune n'avait atteint 100 millions sous le marteau, ce qui a été le cas pour le Munch. Le record mondial était jusqu'à présent détenu par un Picasso, Nu au plateau de sculpteur, vendu pour 106,4 millions de dollars (avec les frais) en mai 2010 chez Christie's à New York.

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 19:45

Un nouveau joujou pour Scott Disick, et un bien voyant comme il faut.

En effet, le futur mari de Kourtney Kardashian et également père de son fils Mason et de son futur bébé vient de faire l'acquisition d'une bien belle voiture, histoire de passer inaperçu dans les rues de Los Angeles. Le superbe bolide, une Audi R8 avec finitions Chrome en jette vraiment et Kim a immédiatement voulu tester cette jolie voiture et s'est empressée de publier plusieurs photos de son expérience. Attention Kim en conduisant la voiture, elle coûte près de 200 000 euros...

Sur la première photo, Kim s'est contentée de ne photographier que la voiture et sur la deuxième, la demoiselle prend la pose au volant de celle-ci avec la légende suivante "Qui a besoin d'un miroir?". C'est vrai que quand on voit ce magnifique engin chromé, pas besoin d'avoir un miroir pour s'observer, et comme dans la famille, ils s'aiment tous beaucoup, ils pourront s'admirer dans la portière...

Photos-La-nouvelle-voiture-de-Scott-Disick-vous-avez-dit-bl.jpg

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 10:56

sarkokadhaf2.jpg

A une semaine du second tour de l'élection présidentielle, le site Mediapart a publié samedi un document attribué à un ex-dignitaire libyen affirmant que Tripoli avait accepté de financer pour "50 millions d'euros" la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Ce document en arabe, signé par Moussa Koussa, ex-chef des services de renseignements extérieurs de la Libye, aujourd'hui en exil, fait état d'un "accord de principe" pour "appuyer la campagne électorale du candidat aux élections présidentielles, M. Nicolas Sarkozy, pour un montant d'une valeur de cinquante millions d'euros". La note ne précise pas si un tel financement a effectivement eu lieu.

Le 12 mars, M. Sarkozy avait qualifié de "grotesque" un éventuel financement de sa campagne de 2007 par Mouammar Kadhafi.

Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du candidat-président, a dénoncé "une diversion grossière", imputée à "l'équipe de François Hollande" après l'irruption de DSK dans la campagne. Elle a relevé que les comptes de la campagne de 2007, plafonnés à 22 millions d'euros, avaient été validés par le Conseil constitutionnel, sans "aucune contestation".

Dans le camp adverse, Bernard Cazeneuve, un des porte-parole de François Hollande, a demandé à M. Sarkozy de "s'expliquer devant les Français" face "à des éléments aussi graves". Un autre membre de l'équipe Hollande, Delphine Batho, a jugé que "l'ouverture d'une information judiciaire et la désignation d'un juge indépendant s'impos(ai)ent".

Mediapart dit avoir obtenu cette note "ces tout derniers jours" de la part "d'anciens hauts responsables" libyens "aujourd'hui dans la clandestinité".

Homme de confiance du colonel Kadhafi, Moussa Koussa, devenu ministre des Affaires étrangères, a fait défection au régime de Tripoli avant de se rendre à Londres, puis au Qatar.

Dans la note, traduite par Mediapart, il précise que cet accord est consécutif à une "réunion tenue le 6/10/2006", à laquelle ont participé côté libyen "le directeur des services de renseignements libyens (Abdallah Senoussi, ex-chef du renseignement militaire actuellement détenu en Mauritanie, ndlr) et le président du Fonds Libyen des investissements africains (Bachir Saleh, ndlr), et du côté français M. Brice Hortefeux et M. Ziad Takieddine".

Takieddine "content"

L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, qui a dit à l'AFP reconnaître la signature de M. Koussa sur le document, a affirmé dans un communiqué qu'il n'avait "pas assisté à cette réunion", mais qu'"elle a pu avoir lieu". Il s'est dit "content" de la publication de cette note, révélant, selon lui, "une très grande affaire".

Takieddine a été mis en examen à trois reprises dans le volet financier du dossier Karachi sur un éventuel financement illicite de la campagne d'Edouard Balladur en 1995.

Interrogé vendredi par Mediapart, l'ex-ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a déclaré n'avoir "jamais rencontré Moussa Koussa et Bachir Saleh", destinataire de la note le 10 décembre 2006, selon Mediapart.

Le Canard Enchaîné avait affirmé début avril que Bachir Saleh, recherché par Interpol, a obtenu un titre de séjour en France "au nom du regroupement familial".

Le 12 mars, M. Sarkozy avait nié tout financement de sa campagne de 2007 par la Libye. "S'il l'avait financée (la campagne), je n'aurais pas été très reconnaissant", avait-il ironisé, en allusion à l'intervention armée de la France dans le cadre d'une opération de l'Otan qui a fait chuter le régime de Kadhafi en 2011.

Mediapart avait publié ce jour-là une autre note laissant penser que Tripoli aurait financé pour 50 millions d'euros la campagne de 2007 de M. Sarkozy.

Cette note indiquait que la question d'un financement de la campagne de 2007 avait fait l'objet d'"entretiens préalables entre ZT et Saïf al Islam", en référence, selon Mediapart, à Ziad Takieddine et au fils de Mouammar Kadhafi.

Elle faisait référence à une visite en Libye de "NS+BH 06.10.2005", ce qui correspondrait, selon le site, à une visite en Libye en octobre 2005 de M. Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et de M. Hortefeux, son lieutenant, pour régler les modalités de financement de la campagne de M. Sarkozy ("MODALITES FIN CAMPAGNE NS REGLEES").

En mars 2011, Saïf al Islam avait affirmé à Euronews que la Libye avait financé la campagne de M. Sarkozy pour la présidentielle de 2007.

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 17:04

L'UICN a mis à jour sa liste rouge des espèces menacées. Comme on pouvait s'y attendre, la situation continue à se dégrader et la liste d'espèces en voie de disparition atteint désormais 16 119 espèces animales. Des animaux bien connus du grand public comme l'ours blanc, l'hippopotame ou la gazelle du désert pourraient bien disparaitre au cours des prochaines décennies.

« La tendance qui se dégage de la Liste rouge de l'UICN 2006 est claire : la perte de biodiversité s'accélère au lieu de ralentir » déclare Achim Steiner, Directeur général de l'Union mondiale pour la nature (UICN). S'il est normal que des espèces disparaissent de temps à autre, on assiste ici à une véritable érosion de la biodiversité, 100 à 1000 fois plus rapide qu’elle ne devrait l’être. La cause la plus importante est l'homme, par la destruction des habitats naturels, l'introduction d'espèces envahissantes dans les écosystèmes, la chasse et la pêche excessives ainsi que la pollution.

Le réchauffement de la planète inquiète également les biologistes, car il pourrait donner le coup de grâce à certaines espèces. La banquise fond de plus en plus en été, ce qui limite le terrain de chasse des ours polaires. Au contraire des glaciers, les déserts s'étendent actuellement. Mais leur faune est tout de même en danger à cause d'un manque de réglementation de la chasse. Ainsi, au Sahara, la gazelle dama est en danger critique d'extinction. D'autres comme l'oryx de Libye n'existent déjà plus à l'état sauvage.

La pêche industrielle décime les populations de requins et de raies. L'ange de mer a complètement disparu de la Mer du Nord, et serait en danger critique partout ailleurs. Il est urgent de revoir les méthodes de pêche et de chasse et de les pratiquer de manière durable en permettant au stock de poissons de se renouveler. En République démocratique du Congo, 95% de la population des 30 000 hippopotames a disparu en dix ans, à cause de la chasse non réglementée pour la viande et l'ivoire.

En tout, 784 espèces ont été déclarées éteintes et 65 autres n'existent qu'en captivité. Un tiers des amphibiens, un quart des mammifères et un huitième des oiseaux sont considérés comme menacés.

Il y a tout de même aussi quelques bonnes nouvelles dans ce rapport. Suite aux mesures de protection, la population de pygargue à queue blanche a doublé en 15 ans, la mettant presque hors de danger. En Australie, le fou d'Abbott passe de la classification "en danger critique" au stade "en danger". Plusieurs autres espèces font l'objet de mesures de protection, et devraient se rétablir progressivement.

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 15:34

La mère de Mohamed Merah envisage de se constituer partie civile, à son retour en France, pour avoir accès au dossier. Elle estimerait qu'il existe des «zones d'ombre» dans l'opération du Raid.

Un peu plus d'un mois après la mort de Mohamed Merah, sa famille refait parler d'elle. Depuis l'Algérie, la mère de l'homme tué par le Raid le 22 mars dernier prépare son retour en France et envisage d'entrer dans la procédure judiciaire. Zoulhika Aziri était en effet allée «se mettre au vert» en Algérie au lendemain des tueries de Toulouse et Montauban et de la mort de Mohamed Merah.

Cette mère de famille, qui avait été relâchée au terme de 72 heures de garde à vue, a rejoint l'Algérie quelques jours après l'inhumation de son fils. «Elle n'a pas vu son corps. Elle n'a pas assisté à son inhumation et elle n'est toujours pas allée se recueillir sur sa tombe au carré musulman du cimetière suburbain de Cornebarrieu», précise Abdallah Zekri, conseiller du recteur de la Grande Mosquée de Paris. C'est lui qui avait été chargé des obsèques de Mohamed Merah.

Le jour de son inhumation, la mère du tueur avait assisté à une réunion au consulat d'Algérie à Toulouse, en présence du consul, d'Abdallah Zekri, de son frère et du directeur des pompes funèbres musulmanes. «Tout avait été calé pour que le corps soit transféré en Algérie. Mais à 9 h 45, la nouvelle est tombée: Alger s'oppose au transfert de la dépouille», ajoute Abdallah Zekri, «c'est le maire de Sidi Slimane qui a mis son veto. Il ne voulait pas que le corps de Mohamed Merah soit transféré dans cette commune du département de Médéa, pour des questions de sécurité et des risques de troubles à l'ordre public.»

«Pouvait-on éviter de tuer son fils?»

Depuis trois semaines maintenant, Zoulhika Aziri se trouve donc dans la région de Saïda, au chevet de sa mère, victime d'un malaise dès qu'elle a appris que son petit-fils était l'auteur des tueries. «Zoulhika s'occupe de sa maman», confie Abdallah Zekri, qui a pu lui parler au téléphone.

«À son retour en France, elle devrait se rapprocher d'avocats car elle n'exclut pas de se constituer partie civile. Elle veut avoir accès au dossier pour comprendre ce qui s'est passé. Elle estime qu'il existe des zones d'ombre dans l'opération du Raid. Pouvait-on éviter de tuer son fils? Elle décidera de la stratégie définitive à son retour en France», poursuit-il. Abdallah Zekri rapporte également que Zoulhika Aziri est «très perturbée car elle n'a rien vu venir. Quinze jours plus tôt, son fils était au ski avec des copains».

À son retour en France, la mère de Mohamed Merah ne pourra pas voir un autre de ses fils, Abdelkader, incarcéré depuis le 25 mars. Soupçonné d'avoir aidé le tueur de Montauban et Toulouse, il a été mis en examen pour «complicité d'assassinats», «association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme» et «vol en réunion». Placé à l'isolement, «il nie en bloc les faits reprochés», explique son avocate, Anne-Sophie Laguens, qui ajoute: «il commence à trouver le temps long, et pour s'occuper, il lit beaucoup».

«Le calme est revenu»

Pendant ce temps, au cimetière de Cornebarrieu, à l'ouest de Toulouse, des bouquets de fleurs ont été déposés sur la tombe de celui qui a été surnommé «le tueur au scooter». De nombreuses personnes sont déjà venues se recueillir. Les visiteurs sont plus nombreux le week-end qu'en semaine.

«Nous avions des craintes, avec notamment des risques de profanation. Heureusement, le calme est revenu. Il n'y a plus l'agitation des premiers jours. Il n'y a pas eu de menaces, de lettres ou de coups de fil anonymes», ajoute une source proche du dossier. Il n'y a plus de gendarmes devant la porte du cimetière, qui compte près d'un millier de sépultures dans le carré musulman. «Certes, il y a bien quelques patrouilles de temps en temps, mais elles semblent très discrètes», confie un voisin.

À plusieurs kilomètres de là, à Toulouse, dans le quartier de la Côte-Pavée, rue du Sergent-Vigné, théâtre de l'assaut des hommes du Raid, «on veut tourner la page», confient des habitants de l'immeuble où vivait le terroriste. Aujourd'hui encore, on observe toutefois chez des automobilistes «quelques curieux ralentissements lorsqu'ils passent en voiture, pour voir l'appartement où vivait l'homme qui a terrorisé la ville», raconte un habitant du quartier.

À la mairie de Toulouse, le maire PS, Pierre Cohen, ne souhaite pas s'exprimer sur le sujet qui a fait la une de l'actualité durant de nombreux jours. «Cela reste encore un dossier sensible», selon des proches du Capitole. Cela dit, il y a fort à parier que les deux prétendants à l'Élysée reparleront de «l'affaire» dans leurs meetings respectifs d'entre-deux-tours. Dès dimanche, pour Nicolas Sarkozy, au Parc des expositions. Et jeudi prochain, place du Capitole pour François Hollande.

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 19:25

edf.jpg

Linky, nouveau compteur électrique communicant déployé par EDF et obligatoire dès 2012 dans les logements neufs, ne plaît pas à tout le monde. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) s'est émue du fait que le boîtier révèle de nombreuses informations sur le mode de vie du foyer. Des données sensibles qui pourraient tomber entre de mauvaises mains. De son côté, l'UFC dénonce la précipitation du gouvernement et le coût pour l'usager.

L'objectif d'EDF est de mieux gérer le réseau électrique français grâce au concept de "smart grid" (réseau intelligent). Les compteurs Linky permettront d'ajuster la production des centrales en fonction de la consommation réelle, et donc de moins polluer. Ils transmettront chaque évolution de la consommation d'un abonné au distributeur d'énergie, toutes les dix à trente minutes, via un réseau dédié. Pour l'usager, le seul véritable avantage est que les relevés de consommation se feront à distance, au lieu de nécessiter un rendez-vous avec un technicien.


Un boîtier trop curieux et trop cher

"La mise en place de ces compteurs électriques intelligents impliquera la collecte d'informations détaillées sur notre consommation électrique, ce qui pose des problèmes de respect de la vie privée", explique la Cnil sur son site. Des informations qui "sont très détaillées et permettent de savoir beaucoup de choses sur les occupants d'une habitation, comme leur horaire de réveil, le moment où ils prennent une douche ou bien quand ils utilisent certains appareils (four, bouilloire, toaster...)", s'inquiète le gendarme des données personnelles.

Une interface Web permettra de couper l'électricité à distance et de modifier la puissance de l'abonnement, ce qui ne fait qu'attiser les inquiétudes de la Cnil : "Ces fonctionnalités devront être parfaitement sécurisées pour éviter toute utilisation frauduleuse." En effet, s'il est aussi facile de couper l'électricité à son voisin que de pirater son réseau Wi-Fi, de nombreux usagers auront des surprises !

De son côté, l'UFC-Que choisir a attaqué le compteur Linky sur un autre terrain : son coût et son utilité. Alors que 35 millions de compteurs devront être remplacés en France d'ici 2020, l'association de consommateurs s'étonne que le gouvernement soit "passé en force" en imposant Linky via un décret : les expérimentations sont encore en cours. Le prix du boîtier sera par ailleurs répercuté indirectement sur l'abonnement, soit entre 120 et 240 euros étalés sur plusieurs années. Enfin, les bénéfices pour le consommateur seront conditionnés par l'achat d'un second boîtier, lui permettant de suivre sa propre consommation. Le compteur vert pourrait faire chou blanc..

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article

Articles Récents

Pages