Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : NOTRE BLOG
  • NOTRE BLOG
  • : de tout,de tout,de tout,de tout.......
  • Contact

Texte libre

   Vos commentaires sont les biens venus...surtout les bons !!! N'hesitez pas à recommander ce blog pour qu'il continue à vivre !!

 


 
Référencé par Blogtrafic

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Top classements des meilleurs blogs weblogs

 

 


 

 

Annuaire Blog

visiter l'annuaire blog gratuit

 

basket

Liens sympas

http://www.programme-tv.net/ http://france.meteofrance.com/france/accueil?xtor=AL-1

 

 

 

 

 

 

Archives

9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 21:03
Voilà, aprés avoir fait un tour sur le blog de nziem ( http://nziem2.over-blog.com/  ), et participé à son écologalerie (  http://www.flickr.com/photos/nziem/sets/72157594293621758/show/  ), j'ai envie moi aussi de montrer ce qu'on peut détruire au nom du profit ou tout simplement par "je m'en foutisme". Profitez en pour m'envoyer des photos que je publierais dans un prochain article.
laurent.borras@neuf.fr

LA MER D'ARAL :

En 1960, la mer d’Aral était encore l’une des plus grandes mers intérieures du monde, dont la surface s’élevait à 66. 900 km². La mer d’Aral et sa région formaient un écosystème d’une biodiversité extraordinaire. Aujourd’hui, la surface de la mer est réduite à 24.900 km2, l’écosystème est gravement perturbé, sinon mort. La population souffre de maladies et de la faim. Quelles sont les raisons de ce désastre, de cette destruction d’un espace de vie ?

La raison principale est le remplacement de la culture du chanvre traditionnelle par des plantations de coton de dimensions mégalomanes.

Jadis, avant que l’esprit mégalomane et ignorant des fonctionnaires politiques aboutisse à ces monstrueuses cultures de coton, la population cultivait depuis des centaines d’années le chanvre, une plante à fibres qui ne nécessite ni pesticide, ni herbicide et qui se contente d’engrais naturels. Nous espérons vivement que les projets d’aide envisagent aussi la réintroduction de la culture de chanvre, entre autres parce que la plante de chanvre assainit le sol et y extrait les substances toxiques (minimum 1% par période de végétation).




















La mer d'Aral en 1976 puis en 2004......


MAREE NOIRE AU LIBAN :

BEYROUTH (AFP) - Armés de pelles et de seaux, des dizaines de volontaires s'affairent jeudi pour nettoyer la plage de Ramlet el-Bayda, près de Beyrouth, submergée par une marée noire qui a pollué au moins un tiers de la côte libanaise après un bombardement israélien. "Nous essaierons d'enlever le plus de sable possible aujourd'hui et demain et nous saurons alors combien de jours seront nécessaires", explique Nina Jamal, de l'organisation écologiste libanaise Ligne verte. Des volontaires empilent des débris noircis, d'autres creusent le sable, transformé en une épaisse pâte noirâtre, et déploient des barrages flottants pour contenir le fioul. Le sable de la plage, longue d'un kilomètre, a été souillé sur des dizaines de mètres de largeur. Et le fioul s'est enfoncé sur près de 50 centimètres de profondeur, découvrent avec consternation les écologistes. Un trou creusé près du rivage met au jour au moins cinq couches d'épais mazout. "Du coup, le nettoyage est encore plus difficile, chaque nouvelle vague enfonce un peu plus le mazout dans le sable", note Nina. "Il faudra au moins six ans avant un retour à la normale". Selon le Programme des Nations unies pour l'Environnement (PNUE), entre 10.000 à 15.000 tonnes de mazout se sont répandues en mer après le bombardement israélien mi-juillet des cuves de la centrale électrique libanaise de Jiyé, à 30 km au sud de Beyrouth. "Il s'agit sans aucun doute du pire désastre écologique en Méditerranée", estime Wael Hmaidan, de Ligne Verte. La coopération avec le gouvernement et le secteur privé sera essentielle pour le nettoyage, explique Nina Jamal, et une société privée a déjà accepté de stocker provisoirement le sable pollué. Mais Ligne Verte, qui a déjà perdu un mois en raison des combats entre Israël et la milice chiite du Hezbollah, se heurte à la bureaucratie. Un bulldozer venu dans la matinée pour déplacer les tonnes de sable a dû s'arrêter sur décision des autorités, obligeant les volontaires à reprendre leurs pelles. "On n'a pas le droit de créer des complications bureaucratiques devant un tel désastre, c'est la pire période pour l'environnement!", s'exclame Nina expliquant que la marée noire met en danger la reproduction des tortues de mer. En plus, le blocus maritime et aérien imposé par Israël empêche l'acheminement de matériel lourd vers les parties de la côte les plus polluées, souligne le porte-parole de Greenpeace, Basma Badran. "Localement, des petits groupes se lancent dans un nettoyage symbolique et provisoire, mais il faut un équipement lourd et une expérience qui font défaut à cause du blocus", selon elle. "La côte libanaise n'a jamais subi un tel désastre écologique --et on n'en mesure pas encore l'ampleur en l'absence d'évaluation", ajoute Basma. Des experts internationaux et des ministres de Méditerranée orientale se sont réunis jeudi à Athènes, à l'initiative du PNUE, pour adopter un plan d'action face à la marée noire. Son ampleur dépasse déjà celle de l'Erika au large des côtes atlantiques françaises en 1999 et pourrait rivaliser avec celle provoquée par l'Exxon Valdez en 1989 en Alaska, dans la baie du Prince William, si tout le fioul de Jiyé s'échappe des cuves.

























POLLUTION MENAGERE :
Chaque français produit 1Kg de déchets par jour. Avec l'augmentation de la consommation et de la population, la concentration des familles dans les villes, ces déchets sont devenus à la fois plus nombreux (2% de plus par an) et plus diversifiés (différents plastiquesproduits toxiques...).

Il y a peu de temps encore, pour s'en débarrasser, il suffisait de les déverser dans les cours d'eau, la mer ou de les abandonner dans une forêt, une carrière ou au mieux dans une décharge légale ou sauvage...

Alors on a commencé à entendre parler de pollution des rivières, des nappes phréatiques, des océans, de perturbation des chaînes alimentaires et des maladies sont apparues.

De nombreuses solutions ont donc vu le jour : collecte, tri, traitements des déchets, recyclage...

Des lois essayent d'améliorer la situation mais c'est avant tout à chaque citoyen de prendre conscience du danger et de changer de mentalité.


 

Voilà quelques exemples, mais c'est encore peu comparé à tout ce qui se passe tous les jours sur notre belle Terre....

Partager cet article

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article

commentaires

Claudine 10/10/2006 20:46

Pour la mer d'Aral, c'est triste de voir les carcasses de bateaux abandonnées en plein désert.....- C'est encore loin la mer ?- Tais-toi et marche !...

DID 10/10/2006 19:54

je viens de parcourir ton univers, donnes moi une bonne nouvelle pas chère.
a plus et bon pastaga

radada 10/10/2006 11:25

j'ai des copains qui habitent en bretagne, ils me disaient avoir constaté l'apparition de nombreux déchets (bouteille, sac, morceau de palstique etc..) sur les plages, et tous cela était bien moins visible il y a quelques années...

Articles Récents

Pages