Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : NOTRE BLOG
  • NOTRE BLOG
  • : de tout,de tout,de tout,de tout.......
  • Contact

Texte libre

   Vos commentaires sont les biens venus...surtout les bons !!! N'hesitez pas à recommander ce blog pour qu'il continue à vivre !!

 


 
Référencé par Blogtrafic

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Top classements des meilleurs blogs weblogs

 

 


 

 

Annuaire Blog

visiter l'annuaire blog gratuit

 

basket

Liens sympas

http://www.programme-tv.net/ http://france.meteofrance.com/france/accueil?xtor=AL-1

 

 

 

 

 

 

Archives

28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 18:21
"On n'exclut rien" sur la mort de l'ourse Palouma
Nature : "On n'exclut rien" sur la mort de l'ourse Palouma La mort accidentelle de l'ourse Palouma, dont le corps a été retrouvé vendredi dernier dans les Hautes-Pyrénées, ne convainc pas toutes les associations écologistes. Alain Reynes, directeur de Pays de l'ours-Adet, attend les résultats de l'enquête et n'exclut aucune piste.

  

LCI.fr : L'ourse Palouma a été retrouvée morte au pied d'une barre rocheuse. Selon Nelly Olin, la ministre de l'Ecologie, sa mort accidentelle "ne fait aucun doute". Vous en tenez-vous à cette annonce ?

Alain Reynes, directeur de l'association Pays de l'ours-Adet : Non. Les premiers éléments laissent à penser qu'il pourrait s'agir d'un accident. Toutefois, nous attendons les résultats de l'autopsie de l'animal [pratiquée à l'école vétérinaire de Toulouse, NDLR] et des informations sur des données comprises dans le collier de Palouma qui abritait un récepteur GPS. Tout cela doit être couplé à une enquête sur le terrain. Dans l'attente des conclusions, on n'exclut rien : manifestement, l'ourse est tombée. Quand, comment, pourquoi ? Est-ce qu'elle était vivante pendant la chute ou déjà morte ? Dans le contexte actuel, considérant les annonces des opposants à l'ours dans les Pyrénées, on ne peut pas dire qu'il s'agit forcément d'un accident.

LCI.fr : Pour certains anti-ours, cette chute démontre que les ours slovènes ne sont pas adaptés à l'environnement pyrénéen. Que leur répondez-vous ?

A. R. : Les gens qui affirment cela ne sont pas montagnards ou sont de mauvaise foi. Chez toutes les espèces qui vivent en montagne, il y a des accidents, même chez les chamois et les isards, qui sont les champions de l'escalade. Dans ce cas, il faut arrêter les transhumances, étant donné le nombre de chutes de brebis constaté chaque année ! Un ours qui tombe d'un endroit escarpé, c'est arrivé au moins deux fois en Béarn ainsi qu'en Italie. Par ailleurs, les premiers lâchers d'ours [en provenance de Slovénie, NDLR] dans les Pyrénées remontent à une dizaine d'années et ils se sont reproduits, ils ont eu des petits, tout va bien ! Cet argument [de l'inadaptation] n'est pas sérieux.

LCI.fr : Votre association, comme d'autres, demande à la ministre de lâcher une femelle supplémentaire pour remplacer Palouma. Dans quels délais ?

A. R. : 8 jours, 3 mois ou 6 mois, ce n'est pas la question. Quand on travaille sur la restauration d'une population animale, on travaille sur le long terme. Ce que nous demandons à la ministre, c'est de prendre une décision rapidement puis de procéder au lâcher lorsque cela sera possible, que ce soit cet automne ou au printemps prochain.

LCI.fr : Les cinq lâchers d'ours qui se sont succédé depuis le printemps dernier ont-ils eu un impact sur la fréquentation touristique ?

A. R. : Nos locaux sont situés au-dessus du syndicat d'initiative d'Arbas [une des communes qui a accepté "d'accueillir" un ours slovène sur son territoire, NDLR] et de nombreux touristes sont venus nous poser des questions. Les accompagnateurs en montagne nous ont également indiqué que de toutes les sorties thématiques, celle sur l'ours avait eu le plus de succès. La campagne de désinformation des opposants à l'ours a eu très peu d'impact.

J'ai reçu une fois un appel d'un randonneur qui sillonnait les Pyrénées depuis 20 ans et qui était très en colère car il avait désormais peur de tomber sur un ours. Je lui ai fait remarquer qu'il y a eu des lâchers d'ours depuis 10 ans dans les régions qu'il fréquente et qu'il n'a donc jamais été inquiété. Il m'a rappelé pour s'excuser d'avoir été aussi virulent et pour me dire qu'après avoir fait des recherches, il avait été rassuré. C'est bien la preuve que l'ours ne fait pas peur aux touristes mais qu'on peut faire peur aux touristes avec les ours.

Partager cet article

Repost 0
Published by lolo sandou - dans coups de gueule
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Pages