Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : NOTRE BLOG
  • NOTRE BLOG
  • : de tout,de tout,de tout,de tout.......
  • Contact

Texte libre

   Vos commentaires sont les biens venus...surtout les bons !!! N'hesitez pas à recommander ce blog pour qu'il continue à vivre !!

 


 
Référencé par Blogtrafic

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Top classements des meilleurs blogs weblogs

 

 


 

 

Annuaire Blog

visiter l'annuaire blog gratuit

 

basket

Liens sympas

http://www.programme-tv.net/ http://france.meteofrance.com/france/accueil?xtor=AL-1

 

 

 

 

 

 

Archives

28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 20:26
 
Ribéry : "Je le mérite"
 

Football Coupe du monde 2006 

Ribéry : "Je le mérite"

Eurosport - Propos recueillis par Anthony PROCUREUR à Hanovre - 28/06/2006 18:25

Auteur de l'égalisation face à l'Espagne, son premier but en bleu, Franck Ribéry ne considère pas que c'est un déclic mais il savoure la qualification. Il est même prêt à retourner sur le banc s'il le faut. Mais affronter le Brésil relève du rêve pour celui qui en 1998 était devant sa télévision...

FRANCK RIBERY, vous devez ressentir une joie immense après cette qualification ?

F.R. : Ca fait du bien pour tout le monde d'avoir gagné contre les Espagnols. Ce n'était pas facile. On est tombés sur une très bonne équipe qui a eu plus le ballon que nous en première période. On a été costaud défensivement. On a fait un gros match et on a su faire la différence sur de bons ballons. Je pense que notre victoire est méritée.

Pouvez-vous nous raconter l'égalisation ?

F.R. : Tout simplement, je fais un une-deux avec Patrick Vieira qui me la met entre deux défenseurs espagnols. Je prends le ballon, j'élimine Casillas et je la mets au fond. Voilà, c'est tout. Ce but, je pense que je le mérite. A moi de confirmer maintenant.

Est-ce un déclic pour vous d'avoir marqué ce but ?

F.R. : Que ce soit un déclic ou pas, je prends un maximum de plaisir depuis que je suis ici. Je suis content d'être là. Contre le Togo, c'est vrai que j'ai eu des occasions que je n'ai pas su mettre au fond mais je ne me prends jamais la tête avec ça. J'essaie de faire le maximum. Les camarades, surtout ceux qui ont de l'expérience, sont venus me parler. Tout baigne. Mardi soir, j'ai eu la chance de marquer ce but. Il nous a relancés dans ce match car il a permis d'égaliser juste avant la pause. On est très content de passer.

Pensez-vous avoir désormais gagné une place de titulaire ?

F.R. : Non. Pour le moment, je joue. Le coach et les joueurs me font confiance. Si je dois être sur le terrain, je serai sur le terrain. Et si je dois être sur le banc, je retournerai sur le banc. Mais je ne me prends pas la tête avec ça.

C'était également important pour Zidane de marquer ce troisième but...

F.R. : Je suis très content pour lui. Maintenant, toute sa famille compte ses derniers matches et elle a dû être contente. D'avoir marqué ce troisième but, je suis content pour lui, sa femme et sa famille. Moi, je n'y pense pas encore parce que je suis encore jeune mais c'est un de ses derniers matchs et sur le terrain il nous a fait du bien. J'espère qu'il va marquer de nouveau bientôt.

Ce 8e finale de Coupe du monde est-il le meilleur moment de votre carrière ?

F.R. : J'ai connu d'autres moments importants mais celui-ci fait partie des plus importants. Ce but fait du bien et je pense le mériter.

Pour vous, est-ce un rêve d'affronter le Brésil en quart de finale ?

F.R. : C'est ma première Coupe du Monde et mes débuts avec l'équipe de France A. Je suis en quarts de finale et je vais jouer le Brésil. Voilà, c'est encore d'autres émotions. J'espère que ça se passera bien mais on va se battre jusqu'au bout. Le Brésil joue bien au ballon et ça va créer des espaces. Ca va être un autre match contre une grande équipe. On a les joueurs pour faire quelque chose. Maintenant, nous sommes en quarts de finale et on va croiser les doigts pour passer.

France- Brésil, ça va rappeler des bons souvenirs ?

F.R. : (Il sourit) Oui, ça rappelle plein de choses mais ça sera un autre match. Moi, le 12 juillet, j'étais chez moi dans le Nord à Boulogne-sur-mer et je faisais la fête comme tout le monde avec ma famille.

Partager cet article

Repost 0
Published by lolo sandou - dans articles
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Pages