Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : NOTRE BLOG
  • NOTRE BLOG
  • : de tout,de tout,de tout,de tout.......
  • Contact

Texte libre

   Vos commentaires sont les biens venus...surtout les bons !!! N'hesitez pas à recommander ce blog pour qu'il continue à vivre !!

 


 
Référencé par Blogtrafic

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Top classements des meilleurs blogs weblogs

 

 


 

 

Annuaire Blog

visiter l'annuaire blog gratuit

 

basket

Liens sympas

http://www.programme-tv.net/ http://france.meteofrance.com/france/accueil?xtor=AL-1

 

 

 

 

 

 

Archives

19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 09:39

Alors qu'elle menait à la pause, la France a concédé un nouveau match nul face la Corée du Sud (1-1). Si on a vu du mieux dans le jeu, un but refusé à Vieira fera couler beaucoup d'encre. Reste que les Bleus trembleront jusqu'au bout face au Togo, sans Zidane et Abidal, suspendus.

FRANCE - COREE DU SUD : 1-1
Buts : Henry (9e) pour la France et Park (80e) pour la Corée du Sud

On y a cru. Si Raymond Domenech avait décidé de ne pratiquement rien changer, exception faite de Florent Malouda qui retrouvait sa place, on a cru voir une nouvelle équipe sur le terrain... pendant 45 minutes avant de fléchir physiquement en fin de match. Alors qu'elle aurait pu se rassurer après avoir enfin trouvé le chemin des filets, à deux reprises même si un but valable n'avait pas été refusé à Patrick Vieira, la France se voit replongée dans le même cas de figure qu'en 2002. Comme face au Danemark (0-2), elle devra s'imposer par au moins deux buts d'écart face au Togo pour espérer assurer sa qualification en 8e de finale, quel que soit le résultat de Suisse-Togo. Seule différence, les Bleus se présenteront sans doute avec davantage de certitudes.

Première période : Vieira avait marqué

Comme on s'y attendait, le début de match est tendu. Mais les Bleus sont vite rassurés. Le coup de poker tenté par Raymond Domenech, en plaçant Malouda à droite et Wiltord à gauche, fonctionne à merveille et déstabilise la défense coréenne. Ce dispositif tactique semble d'ailleurs profiter davantage à Sylvain Wiltord. Lancé par Henry, le Lyonnais se crée la première occasion des Bleus mais bute sur le gardien Woon-Jae (7e). Mais c'est l'équipe toute entière qui répond aux appels du sélectionneur et montre plus d'audace. La France met plus de vitesse et de percussion dans le match. Elle joue plus haut et met le pied sur le ballon (62 % de possession en début de match). Après un bon pressing de Vieira, le tir contré de Wiltord profite à Thierry Henry qui met fin à 369 minutes de stérilité en Coupe du monde pour les attaquants français (9e, 1-0). Un but synonyme de soulagement à l'image d'un Domenech qui lève un poing rageur sur son banc.

Libérés, les Tricolores continuent de presser et empêchent les Diables Rouges de poser le jeu. Un dégagement de Gallas au-dessus du but de Barthez donne une petite frayeur au camp français (21e). Entre deux systèmes avec trois milieux axiaux, le danger passe par les côtés. Côté coréen, Park est parfaitement pris par Abidal. Côté français, Malouda, repassé à gauche, confirme sa bonne rentrée mais ne cadre pas (24e). Zidane, de la tête (27e), et Henry (28e) poussent en s'appuyant sur la domination des Bleus au milieu de terrain où rayonne un Vieira retrouvé. Le Turinois aurait même pu être récompensé par un but. Sur un corner de Zidane, sa tête franchit la ligne avant d'être repoussée par le gardien mais M. Archundia n'est pas d'accord avec les images (31e). Une erreur de jugement qui coûtera cher, d'autant que, quelques minutes plus tard, le coup franc de Chun-Soo passe à côté du cadre (37e). Mais à la pause, la France affiche déjà 9 tirs au compteur dont 3 cadrés, soit pratiquement autant que face à la Suisse (0-0).

Seconde période : Baisse de régime

Les Bleus peuvent-ils tenir ce rythme pendant 90 minutes ? La réponse arrive rapidement après la pause. Assez vite, le rythme redescend. Toujours dans les bons coups, Vieira sollicite une nouvelle fois le gardien de la tête mais se fait sanctionner pour une faute dans la surface (56e). Wiltord tente encore mais il frappe à côté (52e) avant de décaler Malouda qui manque le cadre à son tour (58e). Le Lyonnais cède alors sa place à Franck Ribéry qui retrouve son rôle de joker (60e). La rentrée du Marseillais apporte tout de suite un peu plus de vitesse aux Tricolores. Elle permet surtout de rééquilibrer le jeu des Français. Si l'entente entre Malouda et Abidal à gauche fait une nouvelle fois ses preuves, Sagnol et Ribéry portent le danger à droite (64e).

On sent le besoin d'inscrire un second but alors que les Coréens reprennent la possession du ballon. Mais les Français jouent avec le feu. Ribéry (70e, 77e) et Malouda (74e) insistent sur les côtés, sans succès. Barthez doit même effectuer son premier arrêt sur une tête de Dong-Jin (80e). La défense française finit par craquer grâce à Park qui échappe pour la première fois au marquage d'Abidal et devance Thuram. Trop court, Gallas ne peut pas empêcher le ballon de rentrer dans le but (80e, 1-1). Bien rentrée dans son match, on va alors voir si les Bleus ont des ressources. Mais Vieira, servi par Ribéry, frappe largement au-dessus (82e). Henry gâche ensuite un caviar de Zidane et perd son duel avec Lee Woon-jae (84e). La rentrée tardive de Trezeguet n'y changera rien (90e). Les cartons jaunes distribués en fin de match à Abidal et Zidane, synonymes de suspension, concluent ce mauvais scénario.

Forte de son expérience (64 sélections de moyenne pour le onze de départ), l'équipe la plus vieille de l'histoire centenaire des Bleus (30,8 ans en moyenne) n'a pas su tenir jusqu'au bout ce "match de coupe". Comme en 2002, la France tremblera donc jusqu'au bout. Et le regard froid de Zidane jeté à Raymond Domenech en sortant avant de lancer son bracelet anti-sueur au sol laisse craindre que les dégâts de ce nouveau nul aux allures de défaite ne soient plus importants qu'il n'y paraît...

L'HOMME DU MATCH : Patrick Vieira

Le grand Vieira est de retour. Impeccable au milieu de terrain, il a intercepté beaucoup de ballons. C'est lui qui est à l'origine du but français et qui sert Wiltord sur une montée comme qu'il les affectionne, à grandes enjambées. Son coup de tête à la 31e minute aurait du permettre aux Bleus de mener 2-0 mais l'arbitre n'a pas accordé le but alors que le ballon avait franchit entièrement la ligne.

LA DECLA : Thierry Henry

"Il faudrait que les arbitres soient un peu compétents. Ils sont rapides lorsqu'il s'agit de dégainer pour mettre des cartons jaunes. J'ai vu les images, sur la tête de Patrick Vieira, le ballon est entré de 2 ou 3 mètres. Si l'arbitre avait accordé ce but au lieu de donner des cartons bizarres comme quand on joue des coups francs trop vite (Zidane averti lors de France-Suisse) on mène 2-0 au bout de 20 minutes et ce n'est pas le même match. Avec tous les efforts qu'on a produits, on a bien défendu, on s'est créé des occasions, voir encore une fois que l'arbitre a omis ou n'a pas vu, ce sont des petits trucs qui font la différence. A un moment donné, ces petits trucs-là on les avait en notre faveur et maintenant on ne les a plus".

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lolo sandou - dans articles
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Pages