Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : NOTRE BLOG
  • NOTRE BLOG
  • : de tout,de tout,de tout,de tout.......
  • Contact

Texte libre

   Vos commentaires sont les biens venus...surtout les bons !!! N'hesitez pas à recommander ce blog pour qu'il continue à vivre !!

 


 
Référencé par Blogtrafic

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Top classements des meilleurs blogs weblogs

 

 


 

 

Annuaire Blog

visiter l'annuaire blog gratuit

 

basket

Liens sympas

http://www.programme-tv.net/ http://france.meteofrance.com/france/accueil?xtor=AL-1

 

 

 

 

 

 

Archives

16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 19:58
  • Ce qu'affirme le Da Vinci Code : Jésus est un homme comme les autres. Il était marié à Marie-Madeleine, avec qui il a eu des enfants. 

Que ce soit dans la Bible ou les quatre Evangiles, il n'existe aucune trace d'un mariage de Jésus ni d'une quelconque descendance de Jésus et Marie-Madeleine. Marie-Madeleine a longtemps été considérée comme un personnage de composition, réunissant trois femmes : Marie de Magdala, qui fut la première à voire Jésus ressuscité ; Marie de Béthanie, sœur de Lazare et de Marthe ; et la pécheresse, sauvée par Jésus de la lapidation.

  • Ce qu'affirme le Da Vinci Code : l'Eglise catholique cacherait à tout prix le secret de cette descendance depuis deux mille ans. Au XXe siècle, elle se sert d'un moine de l'Opus Dei comme sicaire. 

Fondée en Espagne en 1928 par Josemaria Escriva de Balaguer, l'Opus Dei (Oeuvre de Dieu) compte 80.000 membres à travers le monde (1600 en France), dont 70 % de laïcs. Première incohérence, il n'y a pas de "moine" dans cette organisation. Deuxième incohérence, l'Opus Dei ne peut être considérée comme une secte, qui plus est meurtrière, dans la mesure où elle est le seul groupe conservateur auquel Jean Paul II a accordé en 1982 le statut de Prélature personnelle. Son fondateur a même été canonisé en 2002, 27 ans seulement après sa mort.

  • Ce qu'affirme le Da Vinci Code : Le Prieuré de Sion est une société secrète fondée en 1099 pour protéger la descendance de Jésus et Marie-Madeleine. Parmi ses membres, on compterait Léonard de Vinci, Victor Hugo, Jean Cocteau. Le Prieuré aurait fondé l'ordre des Templiers. 

En réalité, le Prieuré de Sion a été fondé en 1956 par Pierre Plantard, amateur d'ésotérisme, qui a fabriqué et déposé à la Bibliothèque nationale les "dossiers secrets" (textes fondateurs), selon les journalistes Marie-France Etchegoin et Frédéric Lenoir ("Code da Vinci: l'enquête" - Robert Laffont). Il aurait avoué en 1992 avoir créé de toutes pièces cette société secrète, qui était censée le mettre sur le trône de France en tant que descendant des Mérovingiens et de Jésus-Christ.

  • Ce qu'affirme le Da Vinci Code : le Vatican aurait commandité le meurtre des Templiers 

L'ordre des Templiers fut créé en 1119 à Jérusalem. Il s'agissait de moines-soldats chargés de protéger les pèlerins se rendant à Jérusalem. Ils participeront par la suite aux croisades. Au XIVe siècle, les Templiers restent un ordre militaire mais ils n'ont plus de guerre à mener. La richesse et surtout le pouvoir de l'ordre -qui dépend directement de la papauté - inquiètent le roi de France Philippe le Bel. Le vendredi 13 octobre 1307, il ordonne l'arrestation de tous les Templiers. Un mois plus tard, le pape ordonne à son tour l'arrestation de tous les Templiers de la Chrétienté, pour reprendre l'initiative car sur le fond, il s'agit avant tout d'une lutte de pouvoir opposant le pape et le roi de France. L'ordre disparaîtra totalement en 1314.

  • Ce qu'affirme le Da Vinci Code : dans la Cène, de Léonard de Vinci, ce n'est pas Jean qui est assis à gauche de Jésus, mais Marie-Madeleine.

L'Eglise conspiratrice ?
Rien d'étonnant pourtant quand on sait que le livre raconte comment Jésus aurait eu une relation avec Marie-Madeleine, et que leur descendance aurait pu constituer la dynastie des Mérovingiens. Ce secret aurait été ensuite transmis de générations en générations par la société cachée du Prieuré de Sion, dont aurait fait partie Leonard de Vinci. Sans trop vous révéler des rebondissements de l'intrigue, l'artiste aurait disséminé des indices dans ses toiles démontrant de l'existence de cette société secrète. Et pour ne rien faciliter, l'auteur Dan Brown affirme avoir "vérifié" ses sources, sans toutefois en affirmer la véracité totale. Il n'en fallait pas plus pour lancer la polémique.

Pour l'Eglise, qui se voit accusée d'avoir conservé le secret et d'avoir menti à ses ouailles pendant plus de deux mille ans, Dan Brown sort de son contexte des textes apocryphes afin de les adapter à sa sauce. Il remet en cause le célibat de Jésus, un fait qui n'a jamais manqué de provoquer le débat au sein même des différents courants de pensées catholiques, et reprend grâce à de très bonnes techniques narratives le poncif du "complot vaticanesque", qui n'a jamais manqué d'abreuver l'imagination des auteurs et cinéastes du monde entier.

"Des allégations fantaisistes"
Le résultat ne s'est pas fait attendre. Le livre est par exemple interdit au Liban, l'Eglise en ayant bloqué la vente. En France, énervé par les écrits dans le roman selon lesquelles Saint Sulpice recueillerait de nombreux symboles faisant état de l'existence du Prieuré de Sion, le curé de l'église parisienne a fait mettre une pancarte indiquant que rien de tout ceci n'est vrai, "contrairement aux allégations fantaisistes contenues dans un récent roman à succès". Et toc.

La SNCF a également apporté sa pierre aux attaques contre le livre, en intentant un procès à son auteur qui "avait laissé entendre que le Paris-Lille partait de Saint Lazare". Difficile en effet de croire que tous les faits révélés par Dan Brown ont été vérifiés quand on sait que son livre regorge d'erreurs historiques et théologiennes, mais également des erreurs toutes bêtes comme lorsque les héros cherchent un expert rue Haxo, sans jamais mettre les pieds dans le vingtième arrondissement.

Pourtant, la polémique n'est pas prête de s'essoufler. Les amateurs du livre continuent de par le monde à décrypter chaque centimètre carré des toiles de Léonard de Vinci, dans l'espoir d'y découvrir d'autres symboles. Le film issu du livre, prévu pour sortir en 2005, devrait ajouter un peu plus d'huile sur le feu.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lolo sandou - dans articles
commenter cet article

commentaires

Shurka 17/05/2006 20:16

Une polémique pour que dalle je trouve...Continues ton blog il est vraimentr ès sympa à lire *sourit*

Articles Récents

Pages